français | english

Les financements

Financer sa formation

Pour un candidat :

  • Vous souhaitez évoluer dans votre emploi.
  • Vous songez à une reconversion professionnelle.
  • Vous voulez faire reconnaître votre expérience professionnelle et vos compétences acquises.

 Pour une entreprise :

  • Vous souhaitez renforcer l’outil de Gestion des Ressources Humaines.
  • Vous voulez participer à la reconnaissance des compétences des salariés.
  • Vous envisagez de valoriser les savoirs acquis par le travail.
  • Vous désirez fidéliser et motiver les salariés.

Pour concrétiser vos projets de formation, vous avez accès à des aides et à des financements, quel que soit votre statut : salariés en CDI ou en CDD, demandeurs d’emploi…

Si vous êtes salarié, parlez-en dans votre entreprise : votre responsable et votre DRH peuvent vous aider à préciser votre projet et à envisager sa mise en œuvre : modalités, aménagement de l’activité professionnelle, financement.

 

Contact - FC

ligne ruge

Le CIF permet de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix.

Le salarié peut bénéficier, également sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF).

 

Le FONGECIF est susceptible de prendre en charge, dans l’ordre de priorité :

  • la rémunération ;
  • le coût de la formation ;
  • les frais de transport ;
  • les frais d’hébergement.

 

Qui peut en bénéficier ?

Tout salarié en CDD, ou demandeur d’emploi à l’issue d’un CDD : s’il peut justifier de 24 mois d’activité professionnelle dans les 5 dernières années, dont 4 mois en CDD, consécutifs ou non, dans les 12 derniers mois. Obligation de démarrer la formation dans les 12 mois suivant le CDD ayant ouvert les droits. Conditions d’accès pour demandeurs d’emploi ou salariés en CDD.

Ces périodes ont pour objet de favoriser, par des actions de formation alternant enseignements théoriques et pratiques, le maintien dans l’emploi des salariés en contrat à durée indéterminée.

 

 Sont concernés les salariés :

  • qui comptent 20 ans d’activité professionnelle ;
  • ou qui sont âgés d’au moins 45 ans ;
  • qui disposent d’une ancienneté minimum d’un an dans la dernière entreprise qui les emploie
  • dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies et de l’organisation du travail.

 

Les salariés qui disposent d’une ancienneté d’au moins un an dans leur entreprise peuvent bénéficier d’une période de professionnalisation, sous réserve de vérifier certaines conditions d’ancienneté, d’âge ou de qualification, à approfondir avec leur employeur.

 

Les actions de formation effectuées dans le cadre de la période de professionnalisation se déroulent en principe pendant le temps de travail.

 Elles peuvent aussi se dérouler, pour tout ou partie, en dehors du temps de travail, à l’initiative :

  • du salarié dans le cadre du compte personnel de formation (Anciennement appelé DIF)
  • de l’employeur, avec l’accord écrit du salarié, dans le cadre du plan de formation

Un droit universel d’évolution professionnelle attaché à la personne tout au long de la vie active jusqu’à la retraite
Le compte personnel de formation est une nouvelle modalité d’accès à la formation créée par la loi relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale. Il a pour ambition d’accroître le niveau de qualification de chacun et de sécuriser le parcours professionnel.
Toutes les personnes engagées dans la vie active, indépendamment du statut :

  • les salariés du privé
  • les personnes sans emploi, inscrites ou non à Pôle emploi
  • les jeunes sortis du système scolaire obligatoire, en recherche d’emploi

En savoir plus