français | english

Actualité

Le Bon Bocal fête ses 1 an : retour sur l’aventure entrepreneuriale de Julien Icard, diplômé IFAG

 

Lancée à Paris, fin novembre 2016, par Julien Icard et Antonin Parenti, la start-up Le Bon Bocal conçoit et distribue des plats élaborés par un chef, en entreprise, grâce à des automates réfrigérés.

 

 

 

Le Bon Bocal : la solution des gourmets un peu pressés

C’est en 2014 que Julien Icard, étudiant à l’IFAG Paris, imagine pour la première fois un distributeur de produits savoureux et équilibrés, en constatant les difficultés de chacun pour se restaurer le midi. Julien s’associe rapidement avec Antonin Parenti, chef cuisinier, pour créer des bocaux repas équilibrés, distribués via des automates réfrigérés.

 

L’IFAG : un accompagnement dans la création de la start-up

 « J’ai fait l’IFAG, parce que je voulais entreprendre »

« L’IFAG m’a apporté les bases pour entreprendre et de solides connaissances financières, en complément des compétences commerciales que j’ai acquis de par mon expérience professionnelle. Les étapes clés de la création, la réalisation du business plan et même l’amélioration de l’idée ça s’est fait à l’IFAG… »

S’entourer : l’importance du réseau

« À l’IFAG, j’avais un réseau, des soutiens importants qui me permettaient de valider le concept et qui sont maintenant des amis. Il y’avait aussi les professeurs, les intervenants qui nous aidaient et nous aiguillaient si l’on avait des questions. Aujourd’hui la personne qui s’occupe de notre communication, c’est Ambroise Lemasson, issue de la même promo IFAG que moi. »

Spécialisation régionale : la révélation

« Autre point important, la semaine de spécialisation régionale où j’avais pris la spé ‘‘création d’entreprise’’ à l’IFAG Nantes : on a eu de supers intervenants, de jeunes entrepreneurs qui osaient un peu tout, ça motivait, ça donnait envie, cela faisait croire en son projet et cela m’a permis de vraiment matérialiser mon concept. Cette semaine ça m’a donné un gros coup de boost. Je suis rentrée et je me suis dit : oui c’est sûr que je fais ça à la rentrée ! »

 

Le Bon Bocal : les temps forts de la jeune pousse

Le chemin parcouru

L’aventure a officiellement commencé le 24 novembre 2016, lorsque Julien et Antonin concrétisent le projet en créant la start-up. Deux mois plus tard, le premier automate réfrigéré Le Bon Bocal est installé au siège de Séphora ! Tout s’enchaîne alors très vite pour les deux entrepreneurs, en mars la jeune pousse est élue Lauréat Réseau Entreprendre 2017 et reçoit de nombreuses autres récompenses. En septembre, Le Bon Bocal se développe en lançant une nouvelle activité : traiteur, pour tous les événements professionnels en région parisienne.

L’actu du moment

Cette semaine la start-up a emménagé dans ses nouveaux locaux : L’Atelier des Gourmets, 100m2 de laboratoire de cuisine, des bureaux et un espace pour recevoir les visites de ses gourmets. Le Bon Bocal prévoit l’installation de 2 nouveaux automates en décembre dans des immeubles de bureaux parisiens.

Et après…

Pour 2018, Le Bon Bocal compte installer une trentaine de nouveaux automates. « Un projet ambitieux, mais réaliste ! », selon Julien Icard. La start-up envisage également l’ouverture de points de vente éphémères sur les parvis de gares parisiennes.

 

Nous leur souhaitons beaucoup de réussites dans tous leurs projets ! 🙂

 

Formulaire de contact Télécharger la brochure Inscriptions en ligne