Mixité et parité pour mieux manager !

22.02.2023

Au-delà de l’aspect humain et bien évidemment vertueux, encourager la mixité et la parité vont aussi te permettre de booster les performances de ton équipe et, plus largement, de ton entreprise 📈 !

Tu dois en effet savoir que ces notions présentent de nombreux avantages pour ton organisation, à commencer lors du recrutement. Adopter une démarche d’égalité hommes-femmes te permet de t’ouvrir à un plus vaste panel de profils et d’accéder à un plus grand vivier de candidats (logique). 

De cette mixité va découler une somme de profils avec des expériences très variées et donc, une grande diversité de compétences. Et ça, tu le sais pertinemment, c’est que de + pour la compétitivité de ton entreprise . Eh oui ! Elle est alors plus à même de faire preuve de créativité et d’innovation, la base pour se démarquer de la concurrence et parfaitement répondre aux attentes des clients 🔥. 

⏩ Si on résume : mixité = facteur de performance.

📢 Rien de mieux que quelques chiffres pour bien imager (on en a piqué quelques-uns au  ministère du Travail et au Laboratoire de l’Égalité) : 

  • 17 % : c’est l’écart de salaire mensuel moyen en équivalent temps plein dans le secteur privé entre les hommes et les femmes (à la fin d’une carrière de 43 ans, ça fait quand même 212 076 €) ; 
  • 42 % des cadres sont des femmes et seulement 23 % occupent un poste de direction dans les entreprises de plus de 500 salariés ;
  • les postes de direction sont occupés à 77 % par les hommes en France ;
  • en 10 ans, la part des femmes dirigeantes en France a augmenté uniquement de 1 %. Il faudrait ainsi 350 ans pour atteindre la parité ;
  • la moitié des femmes se concentre dans 12 familles professionnelles contre 20 pour la moitié des hommes (sur 87) ; 
  • 1 mère sur 2 réduit ou interrompt son activité professionnelle lors de l’arrivée d’un enfant contre 1 père sur 10 ;
  • 30 % des femmes déclarent avoir déjà été agressées sexuellement ou harcelées sur leur lieu de travail. 

🚨 Mais attention : les stéréotypes concernent AUSSI les hommes. Exemple : ces derniers ne seraient pas faits pour s’occuper des enfants, une idée à priori confirmée par le fait que les temps partiels sont occupés à 80 % par les femmes. Les employeurs ont en effet tendance à ne pas vouloir entendre les demandes (pourtant légitimes) des hommes.

L’un de tes (nombreux) objectifs est de parvenir à une mixité optimale (sans oublier la parité, élémentaire mon cher Watson). Tu peux pour cela initier de nombreuses actions et t’appuyer sur le guide pratique proposé sur le site du ministère du Travail qui vise à « lever les freins à l’égalité réelle et favoriser le développement d’actions concrètes au sein des entreprises en leur donnant des clés pour s’emparer de la démarche ». Tu veux quelques exemples ? OK, prends des notes.

Tu dois commencer par créer des fiches de poste et des grilles d’entretien en veillant à : 

  • utiliser un langage sans stéréotype ; 
  • ne pas « genrer » l’offre d’emploi 👫 (tu écris au féminin et au masculin les intitulés et les descriptions de postes) ; 
  • ne pas enfermer les métiers dans des catégories sexuées.

Tu dois ensuite faire fi des préjugés (mieux encore, les casser 🔨) en acceptant TOUTES les candidatures et en recevant dans la même proportion des hommes et des femmes en entretien. De même, ne pose pas de questions intrusives sur la vie personnelle (pire, ne les réserve pas seulement aux femmes). 

🗣️ On le rappelle : la vie maritale, la grossesse et la parentalité n’ont strictement rien à voir avec la motivation ou les compétences.

Il s’agit d’un autre point crucial dans la parité. Tu dois veiller à assurer l’égalité de salaire à l’embauche, quel que soit le sexe, mais aussi plus tard en sensibilisant les gestionnaires de carrière et les responsables hiérarchiques. Il est ainsi recommandé d’établir des grilles de salaires transparentes pour répartir les composantes de rémunération de la même manière (salaire de base, primes, heures supplémentaires, etc.). 

Il est également important de contrôler régulièrement les enveloppes salariales afin d’identifier d’éventuels écarts et de réajuster si besoin ta politique salariale 💰. Tu dois aussi accorder les mêmes possibilités d’évolution salariale aux personnes à temps partiel ou en congé parental.

Aujourd’hui plus que jamais, la formation tout au long de la vie professionnelle est indispensable. Et c’est notamment à toi qu’incombe la mission d’en informer les collaborateurs 🦸 ! 

En plus d’actions de sensibilisation, tu vas mettre en place des conditions d’accès à la formation identiques pour tous, les proposer à chacun tout en donnant la priorité par exemple aux personnes qui reviennent d’un congé familial. 

👉 Autre levier à activer : la promotion interne en sensibilisant tous les acteurs aux stéréotypes de sexe. Entre autres actions à mener, tu peux : 

  • afficher publiquement les postes à pourvoir ; 
  • chiffrer le nombre de promotions par sexe ; 
  • assurer la même proportion de femmes et d’hommes à tous les échelons hiérarchiques ; 
  • déterminer des objectifs de progressions pour augmenter la proportion de femmes au sein par exemple du comité de direction ;  
  • encourager les femmes à dépasser leur autocensure et à postuler.

❓ Le plafond de verre, tu connais ❓


L’expression de plafond de verre (apparue aux États-Unis dans les années 70) fait écho aux « freins invisibles » qui empêchent les femmes d’évoluer dans leur carrière à des postes à responsabilité.

Selon un sondage Hays réalisé en février 2022, la moitié des interrogés seulement pensent que les femmes ont les mêmes chances d’évolution de carrière que les hommes. Car oui, malgré quelques avancées, le plafond de verre est toujours bel et bien là : 

  • seulement 3 femmes sont à la tête d’une entreprise du CAC 40 en 2022 ; 
  • 4 entreprises sur 10 de plus de 1 000 salariés ont moins de deux femmes parmi les dix plus importantes rémunérations ; 
  • moins d’un tiers des entreprises de l’indice boursier SBF 120 ont 30 % de femmes à des postes de direction.

Pour rappel : la loi Copé-Zimmermann, adoptée en 2011, impose aux grandes entreprises de nommer 40 % de femmes au minimum dans les conseils d’administration. En 2021, la loi Rixain oblige les entreprises de plus de 1 000 salariés à un quota de 30 % de femmes membres des instances dirigeantes en 2027 (puis 40 % d’ici 2030).

L’une des clés pour répondre aux enjeux de la mixité et de la parité repose sur les conditions de travail. L’enjeu est ici de permettre une harmonie entre l’activité professionnelle et la vie privée et tu peux pour cela : 

  • revoir les horaires et le temps de travail, en limitant notamment les horaires découpés ou atypiques, en évitant les réunions matinales ou tardives… ; 
  • proposer le télétravail ;
  • prendre en considération les demandes individuelles d’aménagement du temps de travail ;
  • mettre en place des services qui facilitent le quotidien des collaborateurs comme une crèche d’entreprise, une conciergerie, etc. ; 
  • arrêter de faire du congé maternitéun facteur de discrimination et encourager aussi les hommes à prendre leur congé parental.

✊ Engage toi contre la violence au travail : 

Lutter contre la violence sur le lieu de travail doit être une de tes priorités. Pour y parvenir, tu dois commencer par inclure cette thématique dans les accords de ton entreprise relatifs à l’égalité professionnelle mais aussi en initiant un programme de sensibilisation. Tu peux également créer une adresse mail ou une ligne d’appel pour signaler toute forme d’agression et appliquer une politique « zéro tolérance » 🙅. Nommer une personne référente au sein des membres du CSE peut aussi être pertinent. 

↪️ L'objectif : sanctionner systématiquement toute parole et tout comportement inadéquat.

Tu dois dès aujourd’hui prendre l'habitude de partir à la chasse aux comportements discriminatoires et de les supprimer. Tu devras mener un réel travail d’équipe en organisant régulièrement des temps de réunion, en montant un groupe de travail, en organisant des rencontres sur ce thème, en soumettant un questionnaire d’évaluation… 

Transparence, ouverture d’esprit, analyse, vigilance, convivialité… Il va t’en falloir des qualités pour parvenir à atteindre tes objectifs de mixité et de parité ! Mais ne stresse pas, tu as encore un peu de temps et surtout, ta formation à l’IFAG te prépare à ça 😎.