français | english

Dans le milieu entrepreneurial, tu entendras une nuée de termes inconnus. Qu’il s’agisse d’anglicismes, d’anagrammes ou de sigles, tu te demanderas si tu parles la même langue que tes interlocuteurs. Alors, pour ne pas être à la marge des conversations, voici une explication détaillée du mot le plus utilisé par les chefs d’entreprise : disrupter !

Disrupter, késako ?

Anglicisme issu du verbe « to disrupt », qui signifie « perturber » ou « interrompre », disrupter est employé pour signifier des changements et des innovations dans le milieu entrepreneurial. Jean-Marie Dru, père du concept de disruption dans le business, explique qu’il qualifie en premier lieu une méthodologie créative popularisée à la fin des années 1990 par le professeur Clayton Christensen à Harvard. On entend donc par innovation disruptive, une méthodologie agile et dynamique axée vers la création. Elle a pour vocation de remettre en question les codes et les conventions du monde économique dit classique pour y apporter une vision innovante des services et processus. En somme, disrupter signifie transformer, changer ou modifier.

Quelques lectures disruptives

  • Les grands auteurs en management de l’innovation et de la créativité, Thierry Burger-Helmchen, Caroline Hussler et Patrick Cohendet
  • Commencer par le pourquoi, Comment les grands leaders nous inspirent à passer à l’action, Simon Sinek
  • L’entreprise du bonheur, Tony Hsieh
  • Lean Startup, Adoptez l’innovation continue, Eric Ries
  • L’innovation Jugaad, Redevenon ingénieux !, Navi Radjou, Jaideep Prabhu et Simone Ahuja

Innovation ou passion ?

Pour entreprendre, ce qui importe le plus c’est la réalisation d’une idée et moins l’idée en elle-même. Pas besoin d’une idée révolutionnaire ou génialissime à l’origine, il suffit de réussir à capitaliser sur un service ou un savoir-faire et baser son business model dessus. La réussite de ton projet correspond à la valeur ajoutée de ton idée. Pour atteindre tes objectifs, il est donc nécessaire de maîtriser le domaine d’activité choisi, voir d’être passionné. Les meilleurs entrepreneurs sont ceux qui savent transmettre l’intangible plutôt que le détail technique. En bref, si vous savez pitcher votre projet, vous n’aurez aucun mal à transmettre l’envie d’acheter à vos interlocuteurs.

Anticiper ou repenser ? Telle est la question de la disruption ! Alors, si tu souhaites être dans une école qui s’adapte à toi, ton projet, tes envies, l’IFAG est l’établissement qu’il te faut ! À ton écoute, nous t’accompagnons pour entreprendre au mieux ton avenir !

Partagez cet article via :
Je continue à m'informer
Voir tout

Formulaire de contact Télécharger la brochure Inscriptions en ligne